Le syndicat des prostitué-e-s de Paris s’oppose à l’ouverture du bordel de poupées en silicone

Le syndicat des prostitué-e-s de Paris (SPP) demande au gouvernement de faire fermer la maison close de location de poupées en silicone qui vient d’ouvrir ses portes dans la capitale. Les représentant syndicaux de l’Association des prostituées parisienne demande la fermeture immédiate de l’établissement incriminé et parle de concurrence déloyale.

« Le climat de travail très difficile dans la capitale, les travailleurs et travailleuses du sexe craignent de perdre leur clientèle à cause de ces nouvelles poupées sexuelle », écrit la président du SPP, Pierrette Duval dans une lettre au premier ministre Édouard Philippe.

Selon le document, obtenu hier de façon illégale par SecretNews, Mme. Duval réclame la fermeture de l’établissement et l’application d’une taxe spéciale pour ces employés en plastique.

« Cette entente est nécessaire afin de garantir un climat social serein dans le secteur de la prostitution »

À défaut d’être entendu, le syndicat des prostituées de Paris menace de faire grève.

Climat « délétère »

« Le climat de travail délétère déjà présent n’est certainement pas étranger à l’arrivée de ces sex-dolls», souligne Mme Duval.

La semaine dernière, le SPP a affirmé que plus de la moitié des prostituées parisienne souhaitaient être réaffectés ailleurs en raison des mauvaises relations de travail. Le premier ministre a pour sa part attribué cette situation à un manque d’adaptation de la part des travailleuses du sexe.

c97f232847b393607766bbd4386f2506?s=100&is-pending-load=1#038;d=monsterid&r=g Le syndicat des prostitué-e-s de Paris s'oppose à l'ouverture du bordel de poupées en silicone

Je suis journaliste indépendante et je contribue à plusieurs magazines papier et internet de grande renommée. J’écris de temps en temps pour SecretNews, car je crois que l’information de qualité doit être soutenue. Je suis célibataire. N’hésitez pas à m’ajouter sur facebook 😉

Retour haut de page
secretnews-logo-2

a besoin de vous

pour continuer à vous faire sourire

Les temps sont durs pour la satire et la parodie. Entre la chute des revenus publicitaires liée au Covid-19, les robots-modérateurs et les algorithmes sans humour, les nouvelles lois sur le consentement publicitaire, les honorraires d’avocat à cause des plaintes en justice de célébrités vexées … etc etc … SecretNews ne pourra pas survivre sans votre aide.
Merci pour votre confiance et votre soutien. ❤️

Vous serez dirigé vers une page Paypal où vous pourrez faire un don du montant de votre choix. Plusieurs moyens de paiement possibles (Visa, Mastercard, etc).

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez
Enregistrer