Patrick Balkany a scotché un cornichon sur le mur de la prison pour payer sa caution

Ruiné, le maire de Levallois n’a pas trouvé d’autre solution que l’expression artistique pour s’acquitter des 500 000 euros demandés par la justice pour le libérer sous caution.

Le couple Balkany prétend ne plus avoir un centime pour payer ses nombreux frais de justice. Le couple ne dispose pas non plus des 500 000 euros demandés comme caution par la justice pour libérer Patrick Balkany. Après avoir lancé une cagnotte qui fut un fiasco, les Balkany se tournent vers l’art. Très inspiré par la banane à 120 000 dollars de l’artiste italien Maurizio Cattelan, Patrick Bakany a scotché un cornichon sur le mur de la prison de la Santé et espère en tirer un demi million.

C’est aussi parce que Patrick Balkany est complètement fauché qu’il a viré son avocat maître Dupond-Moretti pour engager Juan Branco, le seul avocat gratuit. Mais le maire de Levallois ne désespère pas de trouver un riche mécène pour acheter son cornichon et financer son talent artistique.

La banane de Cattelan continue d’inspirer les artistes, comme ce sans-abris parisien qui a scotché dix bananes sur un mur dans l’espoir de devenir millionnaire. Le choix de Patrick Balkany s’est tourné vers le cornichon, car il en consomme beaucoup. En effet, Patrick Balkany suce plusieurs dizaine de cornichons par jour, dans l’espoir d’arrêter de fumer.

Patrick Balkany a beaucoup changé en prison. Devenu communiste après son évasion en flyboard avec la complicité de Franky Zapata, il se fait appeler “Papa Trotski” par ses codétenus avec qui il partage ses cornichons. Le maire de Levallois se remet doucement de sa double hernie fiscale.

Proposé par Cé M. dans le très select Groupe SecretNews

Retour haut de page

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

secretnews-logo-2

a besoin de vous

pour continuer à vous faire sourire

Les temps sont durs pour la satire et la parodie. Entre la chute des revenus publicitaires liée au Covid-19, les robots-modérateurs sans humour, les algorithmes qui nous pénalisent, les nouvelles lois sur le consentement publicitaire, les honoraires d’avocat à cause des plaintes en justice de célébrités vexées … etc etc … SecretNews ne pourrait pas survivre sans votre aide.
Merci pour votre confiance et votre soutien. ❤️

Vous serez dirigé vers une page Paypal où vous pourrez faire un don du montant de votre choix. Plusieurs moyens de paiement possibles (Visa, Mastercard, etc).

15K Partages
Partagez15K
Tweetez
Partagez
Enregistrer1