Animaux

Du sperme de poisson dans l’eau : elle accouche d’une dorade après une baignade

Marion V., une jeune montpelliéraine de 28 ans habituée aux baignades à la plage de Palavas-les-Flots, vient d’accoucher d’un mignon petit … poisson.

Au mois de juin, la jeune femme se plaignait de douleurs au ventre et c’est avec surprise qu’elle a appris, lors d’une échographie, qu’elle était enceinte et portait un embryon hors du commun. Son cliché d’échographie a été étudié par de nombreux médecins et par des experts en biologie marine, leur diagnostic fut sans appel, il s’agissait d’un embryon de poisson.

Une jolie dorade de 2,9 kilos


D’après les experts de la mer, la grossesse aurait été déclenchée lors d’une baignade à la plage à cause de la présence de semence de poissons dans l’eau. « Nous avons conseillé à la patiente d’aller au terme de sa grossesse, ne pouvant pas savoir de quelle espèce il s’agissait. De plus, nous ne pouvions confirmer si nous étions encore dans les délais pour pratiquer un avortement » a déclaré Daniel Coltin, son gynécologue. À ce jour, la maman se porte bien et la maternité a dû se doter d’un aquarium pour pouponner « Dora », le bébé dorade de 2,9 kg.

Les grossesses causées par du sperme présent dans l’eau sont très rares


Une grossesse suite à une baignade représente un cas sur 10 millions. Parmi elles, deux tiers sont dus à la semence de cétacés et notamment des dauphins et baleines et un tiers par des poissons. Lorsqu’une grossesse « poissonneuse » est décelée chez la mère, on lui propose généralement un avortement, mais il n’est pas rare que dans les familles pauvres, l’embryon soit gardé pour permettre de manger le poisson à sa naissance.

Les pharmacies prises d’assaut en Occitanie


L’annonce de cette naissance et de la présence de sperme dans la mer a poussé les baigneuses à acheter des tests de grossesse et des moyens contraceptifs. A Sète, comme à La Grande motte, les pharmacies sont en rupture de stock. De plus, depuis quelques jours on peut constater la baisse de fréquentation des plages car comme le souligne Marc Gicroi, un vacancier, « les touristes n’ont pas envie d’aller prendre un bain dans une mare de sperme de poissons ».

Cet article a été modifié le 19 août 2019 10 h 47 min

Laisser un commentaire

Articles récents

J-M. Blanquer : « les allocations de rentrée servent souvent à acheter du shit et de la 8.6 »

Le ministre de l’Education nationale estime que l’allocation de rentrée scolaire sert parfois à acheter…

30 août 2021

Par peur d’être logés à Marseille, des réfugiés Afghans retournent à Kaboul

Ils ont vécu l'enfer depuis l'arrivée des Talibans au pouvoir. Ces personnes qui ont travaillé…

21 août 2021

Droit à l’image : Francis Lalanne porte plainte contre Chantal Goya

Par le biais de son avocat, le chanteur multiplie les procès pour faire valoir son…

13 août 2021

Bretagne – Elle faisait cuire ses crêpes dans de l’huile d’olive : 3 ans de prison ferme

La jeune femme de 32 ans a été condamnée ce jeudi pour crime contre la…

6 août 2021

Homophobie : un orpailleur tue son fils en apprenant qu’il a un petit tamis

Le jeune Daniel Touré, 17 ans, est décédé à cause d'un malheureux quiproquo... Tandis qu'ils…

3 août 2021

Mickael Vendetta très amaigri après avoir retiré le vaccin avec une liposuccion

L'expert en épidémiologie Mickaël Vendetta a publié une nouvelle vidéo où il fait la promotion…

3 août 2021