Accueil » Actualité » Réouverture des églises : du gel hydroalcoolique dans les bénitiers et des hosties à la chloroquine

Réouverture des églises : du gel hydroalcoolique dans les bénitiers et des hosties à la chloroquine

L’eau bénite contenue dans les bénitiers présente un risque de propagation de maladies comme le COVID-19, elle sera désormais remplacée par du savon liquide antibactérien.

Les fidèles attendent avec impatience la réouverture prochaine des églises, mais comme le reste de la population, les croyants doivent s’adapter aux nouvelles règles établies pour faire face au Coronavirus. Pour éviter la propagation du virus, certaines habitudes liturgiques devront changer. Ainsi, les chrétiens devront se passer d’eau bénite, qui sera remplacée par du gel hydroalcoolique fabriqué par des moines au Vatican, tandis que les hosties seront dosées à 20% de chloroquine, le médicament miracle du professeur Raoult. Des conditions exigées par le gouvernement, et adoptées par les évêques de France.

Avant la messe, les fidèles devront obligatoirement passer au bénitier pour se laver les mains. Les confessionnaux seront fermés, mais la confession pourra toujours se faire par visioconférence en dehors des heures d’eucharistie. Un policier sera affecté à la surveillance de chaque église, afin de distribuer des amendes aux fidèles qui oublient de se laver les mains ou qui ne mangent pas leur hostie à la chloroquine.

Proposé par Xavier B. dans le très select Groupe SecretNews

secretnews-logo-carre-petit Réouverture des églises : du gel hydroalcoolique dans les bénitiers et des hosties à la chloroquine

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Laisser un commentaire

Retour haut de page
2K Partages
Tweetez7
Partagez2K
Partagez
Enregistrer