Justice

Le rapport de l’IGPN confirme qu’il n’y a jamais eu de Fête de la musique

La conclusion du nouveau rapport d’enquête concernant le décès de Steve Maia Caniço pendant la fête de la musique à Nantes est formelle : « La Fête de la musique n’a pas eu lieu », a affirmé Edouard Philippe lors d’une conférence de presse à Matignon.

Vincent Crase, le nouveau directeur de l’IGPN, a commandité une nouvelle enquête à propos des responsabilités policières dans la disparition et le décès de Steve Maia Caniçao. Bouclé en 48h, les conclusions du nouveau rapport confirment le précédent, et qu’il est impossible que l’intervention policière lors de la Fête de la Musique à Nantes puisse avoir un lien avec le décès du jeune homme de 24 ans. Car il n’y a jamais eu de Fête de la Musique.

Vous avez bien lu, selon la conclusion de l’enquête de la « police des polices », il n’y a tout bonnement jamais eu de Fête de la Musique à Nantes. Une affirmation qui, si elle est confirmée, dédouane complètement la police. Selon l’IGPN, il est probable qu’une psychose collective soit à l’origine de la rumeur concernant cette Fête de la Musique imaginaire. « Aucune élément ne nous permet de penser que la musique ait été fêtée à Nantes cette année » a expliqué Vincent Crase au micro de FranceInfaux. Le nouveau directeur de l’IGPN nommé par Christophe Castaner affirme que l’enquête a été menée en toute neutralité et en toute indépendance d’éventuelles pressions politiques. 

Ce que contient le nouveau rapport de l’IGPN


D’après la synthèse du nouveau rapport de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), aucun projectile n’est lancé sur les forces de l’ordre à partir de 4h30, car il n’y a pas eu de Fête de la Musique. La douzaine de policiers qui n’étaient pas présents n’ont pas riposté avec, à 4h37, des gaz lacrymogènes. Aucun nouveau jet n’est constaté à 4h41 ni à 4h50. Les violences et ripostes ont donc été imaginées durant 21 minutes, de 4h31 à 4h52. Les CRS qui n’ont pas été appelés en renfort n’arrivent pas sur le quai à 4h45 alors que l’intervention n’a jamais eu lieu, puisqu’il n’y a jamais eu de Fête de la Musique.

Au total, aucune grenade lacrymogène, aucun lanceur de balle de défense, ni aucune grenade de désencerclement n’ont été utilisés durant l’intervention qui n’a pas existé.

Cet article a été modifié le 5 août 2019 21 h 48 min

Laisser un commentaire

Articles récents

Les produits Buitoni et Kinder seront testés sur des pédophiles en prison

10.000 cobayes pédophiles réquisitionnés pour tester les produits alimentaires de marques pointées du doigt avant…

10 avril 2022

Jada Pinkett Smith incarnera Mr. Propre dans le prochain biopic de Ladj Ly

La femme de Will Smith ne pourra pas jouer dans à armes égales 2 car…

28 mars 2022

Vague de suicides parmi les épidémiologistes qui ne sont plus invités à la télé !

L'heure est grave. Une nouvelle épidémie fait rage dans les milieux médicaux. Depuis que le…

22 mars 2022

Face au risque de pénurie d’essence, l’Élysée sort les carrosses de Versailles

Par crainte d’une pénurie de carburant, Emmanuel Macron a fait sortir tous les carrosses, chaises…

16 mars 2022

Macron va décorer la mère de l’œuf sacrifié sur la tête de Zemmour

Le président remettra prochainement les insignes de commandeur de l'Ordre national du mérite à la…

12 mars 2022

Sanctions contre la Russie : La Fédération Cynologique veut euthanasier les Husky

Une semaine après le début de la guerre en Ukraine, les sanctions envers la Russie…

4 mars 2022