Bilal Hassani, nouveau Préfet de police de Paris, promet la fin des violences policières

Le jeune chanteur, qui est aussi le fils de Rachida Dati, remplace Didier Lallement à la tête de la préfecture de police parisienne. Il s’engage à mettre un terme aux violences policières.

Didier Lallement, mis en cause par l’opposition dans l’aggravation des tensions et des violences qui gangrènent les manifestation, à donné sa démission. Dans la foulée, le président de la République a annoncé le nom de son remplaçant, provoquant l’étonnement parmi les journalistes présents. Malgré son jeune âge et son inexpérience, c’est Bilal Hassani, représentant de la France à l’Eurovision 2019 et fils de Rachid Dati, qui assurera désormais les fonctions de préfet de police à Paris.

Interrogé sur la question des violences policières, Bilal Hassani a attribué la “montée des tensions” aux instructions données par le ministère de l’Intérieur et par l’ancien préfet de police de Paris. “Avec moi, tout sera différent, les arrestations se feront en musique et en douceur, avec des “free hugs”” a expliqué en chantant le nouveau préfet au micro de France-Infaux.

Marine Le Pen, qui exigeait la démission du Préfet Lallement, n’a pas souhaité réagir à l’annonce de son remplaçant.

secretnews-logo-carre-petit Bilal Hassani, nouveau Préfet de police de Paris, promet la fin des violences policières

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire

Retour haut de page