Pour grossir, les Sumos mangent des bébés vivants riches en protéines

Pour grossir, les Sumos mangent des bébés vivants riches en protéines

Comment font les lutteurs de Sumo pour grossir ? Ils dévorent de gros bébés joufflus hypercaloriques.

JAPON – Le secret de l’alimentation des sumotoris pour rester gras et obèses malgré la pratique d’un sport intensif réside en leur alimentation. Les Sumos mangent des bébés pour faire le plein de graisse, de calories et de protéines. Une pratique aujourd’hui interdite et considérée comme une infraction à la législation sur les produits dopants, mais qui subsiste dans un pays où le Sumo est considéré comme une religion.

Des enfants sacrifiés par leurs parents

Les enfants-repas sont offerts au Sumos, considérés comme des demi-dieux, par des parents de familles nombreuses qui espèrent que ce sacrifice leur portera chance et bonheur pour l’année à venir. Pour beaucoup de familles pauvres, c’est aussi une bouche de moins à nourrir. Bien que difficile à comprendre pour un occidental, sacrifier son bébé est un honneur typiquement japonais, qui vaut aux parents la reconnaissance de toute la population nippone.

sumos Pour grossir, les Sumos mangent des bébés vivants riches en protéines
Lors de grandes cérémonies publiques, les parents de familles nombreuses, souvent très pauvres, offrent leurs derniers nés aux lutteurs de Sumo. Les bébés seront mangés vivants, comme le veut la tradition.

Illégal mais toléré

Manger un enfant avant une compétition de Sumo est illégal au Japon depuis 1996. Mais la pratique persiste, et très peu de contrôles sont effectués car les bébés sont très vité digérés et évacués par l’organisme des sumotoris, rendant quasiment impossible la détection de la fraude. Les parents ne portent jamais plainte, les enfants ne sont donc jamais recherchés. La population japonaise accordant beaucoup plus d’importance à la tradition ancestrale qu’à la nouvelle législation inspirée par la morale occidentale sous la pression économique des partenaires commerciaux du Japon.

Certains Sumos malhonnêtes revendent les bébés

Plusieurs cas d’organes de jeunes enfants vendus au marché noir par des sumotoris malhonnêtes ont été rapportés. Les bébés étaient vendus morceaux par morceaux à des trafiquants d’organes peu scrupuleux et auraient servis à soigner illégalement des migrants en Europe.

secretnews-logo-carre-petit Pour grossir, les Sumos mangent des bébés vivants riches en protéines

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire