Éruption de l’Etna : la Syrie refuse d’accueillir les réfugiés italiens

Éruption de l'Etna : la Syrie refuse d’accueillir les réfugiés italiens

Des réfugiés siciliens affluent sur les côtes syriennes, mais la Syrie qui vient de voter une loi anti-immigration refuse de les accueillir.

La zone de l’Etna entrée en éruption lundi a été secouée par un séisme de magnitude 4,8 dans la nuit de mardi à mercredi, faisant quatre blessés légers et provoquant éboulements et dommages à des édifices anciens, ont indiqué mercredi les autorités de protection civile. Les vulcanologues craignent un réveil total du volcan et préconisent une évacuation de toute la Sicile. Mais si le nuage de cendre éjecté par le volcan se révélait conséquent, la zone à évacuer pourrait couvrir une grande partie de l’Italie. Des réfugiés siciliens se ruent déjà sur les cotes sud de la Sicile, espérant trouver une embarcation pour échapper à cet enfer. Mais déjà certains pays ont exprimés leurs refus d’accueillir ces réfugiés sur leur territoire. C’est le cas du Maroc, de la Libye et de la Syrie, qui vient de faire voter une loi anti-migrants, contenant exactement les mêmes termes que le décret-loi anti-immigration adopté en novembre à l’initiative de Matteo Salvini. Fermer ses frontières et se renfermer sur soi, empêche les entrées inopportunes, mais peut rendre une sortie vers d’autres territoires rédhibitoire.

Proposé par Heudebert dans le très select Groupe SecretNews

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !