Le gouvernement offre une prime de 20€ par gilet jaune rapporté à la mairie ou à la gendarmerie

Le gouvernement offre une prime de 20€ par gilet jaune rapporté à la mairie ou à la gendarmerie

Dans le but de contrer le mouvement dit des  » gilets jaunes » le gouvernement réuni aujourd’hui mercredi en Conseil des ministres autour du président Macron a décidé de faire interdire la vente de ce symbole de ralliement des frondeurs. Une prime de 20 euros sera remise pour chaque gilet jaune rapporté à la gendarmerie.

Des équipes de gendarmes et de policiers se sont rendus aujourd’hui dans les grandes surfaces spécialisées et autres distributeurs pour effectuer la saisie des derniers exemplaires de gilets jaunes encore en rayons. Par ailleurs les sites internet qui proposent encore ce type de produit se verront infliger une amende de 1000 € pour chaque vente. A contrario, une prime de 20 € par gilet jaune sera remise à toute personne qui rapportera le sien à la mairie ou à la gendarmerie, sur présentation de la facture d’achat. Enfin, Karl Lagerfeld qui on s’en souvient faisait la promotion de cet accessoire de sécurité il y a encore quelques mois a été arrêté à son domicile et mis en résidence surveillée. Le porte-parole du gouvernement à justifier cet ensemble de mesures par le fait que bon nombre de ces gilets jaunes dans la plupart sont fabriqués en Asie, ne répondent pas au norme de sécurité française avec notamment un risque important d’allergie à certains pigments de coloration. Comme on peut le constater le souci principal de nos dirigeants est non seulement l’écologie en voulant éradiquer le moteur diesel, mais aussi la santé de nos concitoyens.

Article proposé par Drebif

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in , ,

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !