L’alcool étant dangereux dès le 1er verre, l’OMS conseille de ne boire qu’à partir du 2ème

L'alcool étant dangereux dès le 1er verre, l'OMS conseille de ne boire qu'à partir du 2ème

Une vaste méta-analyse du Lancet a enquêté sur la consommation d’alcool et son effet sur la santé de 28 millions de personnes entre 1990 et 2016. Sa conclusion : l’alcool est dangereux, même à faible dose et ce dès le premier verre. Afin d’éviter les dangers liés au premier verre d’alcool, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) conseille de ne commencer à boire qu’à partir du deuxième verre.

Juste un verre d’alcool de temps en temps, c’est bon pour la santé croyez vous ? Erreur. L’idée d’une dose d’alcool « inoffensive » voire même bénéfique serait un mythe. Car les bénéfices de l’alcool contre certaines pathologies cardiaques (les cardiopathies ischémiques) seraient contrebalancés par une augmentation du risque de cancers… dès le premier verre. Il semblerait que ses effets soient nocifs même à faible dose. C’est ce qu’indiquent les conclusions d’une vaste méta-analyse publiée le 23 août 2018 dans The Lancet. L’alcool est impliqué dans la mort de 2,8 millions de personnes par an, ce qui en fait le 7ème facteur de risque d’une mort prématurée dans le monde. Pour les gens dont l’âge est compris entre 15 et 49 ans, c’est même le principal facteur. 5

Boire seulement à partir du 2ème verre

Afin d’éviter les dangers liés au premier verre d’alcool, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) conseille de ne commencer à boire qu’à partir du deuxième verre.

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in ,

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !