Éducation : des camisoles de force et des bâillons pour calmer les élèves dissipés ou bavards

Éducation : des camisoles de force et des bâillons pour calmer les élèves dissipés ou bavards

C’est une méthode décriée, bientôt autorisée en France et déjà répandue dans près de 200 écoles allemandes et aux USA : pour calmer l’hyperactivité ou le bavardage de certains élèves, les professeurs leur mettent des camisoles de force qui pèsent plusieurs kilos et obstruent leurs bouches avec des bâillons.

Comment calmer un enfant de CP turbulent et bavard, 200 écoles allemandes appliquent une solution pour le moins surprenante, qui fait polémique : les professeurs font porter aux enfants turbulents des camisoles de force comme on peut en trouver dans les hôpitaux psychiatriques.

Ainsi, le professeur (ou l’instituteur) est autorisé, en cas de force majeure, à canaliser l’élève distrait à l’aide de camisoles et de sangles (contention mécanique) voire de médicaments (contention chimique) en fonction des prescriptions admises par son médecin.

Aux États-Unis aussi

Le port de ces camisoles de force serait une pratique importée des USA, où là-bas aussi il fait débat : en 2011, Brandi Daly, mère d’un élève d’une école élémentaire de Meriden (Connecticut), est médusée d’apprendre que les éducateurs font porter une camisole de force à son fils, depuis plus d’un an, alors qu’aucun trouble du comportement n’a jamais été diagnostiqué chez lui : « Je n’étais même pas au courant. Ils ont dépassé les bornes. »

Une alternative à la fessée

Depuis que la fessée est interdite au même titre que toutes les violences sur mineur, les enseignants et les parents cherchaient une solution pour calmer les enfants turbulents sans élever la voix. Ces camisoles de force représentent une excellente alternative aux châtiments corporels.

Illustration : Film Insensibles de Juan Carlos Medina

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !