Le Pape François admet consommer du cannabis pour soigner sa cirrhose du foie

Le Pape François admet consommer du cannabis pour soigner sa cirrhose du foie

Le 21 janvier 2018, le pape François a présidé la messe sur la base aérienne Las Palmas à Lima, dernier acte de son voyage épiscopal au Chili et au Pérou. Devant une foule imposante, il a souligné l’importance du cannabis dans sa vie quotidienne :

« Le cannabis m’aide au quotidien, il remplace la morphine, pas toujours efficace. Je cumule les douleurs : sciatique chronique et une cirrhose du foie liée à ma consommation excessive d’alcool. Je consomme du cannabis dans des gros deux-feuilles ou des bangs, et là je teste l’introduction par l’anus d’huile dans laquelle je fais macérer de l’herbe. Il n’y a pas de goudron, pas de tabac, les proctologues aiment beaucoup. L’un d’eux m’a fait une attestation expliquant que, bien qu’illégal, c’est l’un des seuls traitements qui fonctionnent sur moi.

J’ai essayé avec le shit des cités, cela ne donnait rien : il n’a pas une qualité médicale. Sur Internet, j’ai appris quoi prendre, et comment le préparer. Je cherche des plantes riches en CBD (cannabidiol), le THC (tétrahydrocannabinol) provoquant l’ivresse cannabique. Se procurer de l’herbe est le plus compliqué. J’ai la chance d’avoir rencontré des bonnes soeurs qui en cultivent dans leur couvent et m’en donnent pour m’aider. Avant, cela me coûtait de 800 à 1 500 euros par mois, je ne pouvais plus suivre, j’avais dû reprendre la morphine. J’aimerais pouvoir aller chercher mon cannabis en pharmacie, avoir une qualité correcte et constante, et pourquoi pas un remboursement de la mutuelle du Vatican. »

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.