Vol à 350.000 euros : Edouard Philippe déçu d’avoir mangé « pas mal de pâtes » pendant le trajet

Edouard Philippe « assume complètement » le recours à un vol privé à 350.000 euros, tout en regrettant d’avoir été nourris exclusivement avec des pâtes pendant le trajet entre Tokyo et Paris pour le ramener, lui et sa délégation, de Nouvelle-Calédonie, a-t-il affirmé mercredi matin.

Le spaghetti au fumet de truffe sentait le vomi

Le premier ministre a reconnu qu’il est « compliqué » et « cher » de déplacer un Premier ministre mais que ce n’est pas une raison pour économiser des bouts de chandelles sur la nourriture. « Les tagliatelles au caviar étaient dégueulasses, et le spaghetti au fumet de truffe sentait le vomi … j’ai rarement aussi mal mangé » a déclaré Édouard Philippe.

« Bien manger, ça coûte redoutablement cher et j’en suis parfaitement conscient, j’en suis tellement conscient que j’essaie de faire en sorte de limiter les frais en mangeant très peu de viande », selon lui.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.