Le Conseil d’État estime que les silhouettes de Dannemarie n’ont pas droit au congé menstruel

Le Conseil d'État estime que les silhouettes de Dannemarie n'ont pas droit au congé menstruel

Le Conseil d’Etat a rendu, ce vendredi, sa décision sur l’affaire des silhouettes féminines de Dannemarie. Le juge des référés a annulé l’ordonnance rendue le 9 août par le tribunal administratif de Strasbourg qui prescrivait l’accord d’un droit au congé menstruel, à la suite d’une plainte déposée par le collectif féministe Les Affranchi-e-s, qui dénonçait notamment des injustices sexistes.

« Le juge des référés estime que les silhouettes de Dannemarie n’auront pas droit au congé menstruel. »

« Je suis un maire heureux et soulagé », a commenté Paul Mumbach.

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.