Les djihadistes ayant pratiqué des décapitations en Syrie recevront leur CAP boucher en France

Les djihadistes de retour en France et qui peuvent prouver avoir participer à des décapitations en Syrie ou en Irak recevront leur certificat d’aptitude professionnelle (C.A.P.) boucher, a annoncé le ministre de l’intérieur Gérard Collomb.

Afin de favoriser la réinsertion socioprofessionnelle de ceux que l’on appelle les « returnees » – ces français parti combattre en Syrie et de retour sur le sol national – le gouvernement a décidé de reconnaître l’expérience pratique de la découpe que ces jeunes ont acquis lors de leur séjour au sein de l’Etat Islamique.

Le CAP Boucher fait partie de ces formations où une expérience en entreprise est indispensable si l’on veut pouvoir réussir son projet professionnel. De ce fait, la pratique reste la façon la plus simple d’acquérir une première expérience . Grâce à leur travail de boucher en Syrie et grâce au CAP, ces jeunes ex-djihadistes réussiront sans encombre à faire aboutir leur carrière en France.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :