Macron veut croiser les fichiers S et les possesseurs de siphons à chantilly

Le président Macron estime que l’attentat raté des Champs-Elysées ainsi que le décès brutal de la blogueuse Rebeca Burger par un siphon à chantilly ,  a mis «en lumière des dysfonctionnements». Trois jours après l’attentat raté des Champs-Elysées, Emmanuel Macron veut de nouvelles mesures. Lors de son premier sommet européen à Bruxelles, le président a annoncé qu’il souhaitait que désormais les fichiers S soient croisés avec les fichiers de possesseurs de siphons à chantilly, récemment reconnus comme armes de catégorie A.

«Des cas particuliers éclairent des dysfonctionnements organisationnels, logistiques, très pratiques», a déclaré Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse jeudi soir. «J’ai demandé ce matin en conseil de défense au ministre de l’Intérieur de proposer sous huit jours un plan d’action très précis», a-t-il précisé.

«Le fichier S (géré par les services de renseignement) n’a pas vocation jusqu’à aujourd’hui à être partagé avec d’autres services de l’Etat et donc, sauf cas très particulier, pas partagé par les préfectures qui octroient ces permis d’armes», a rappelé le président, estimant que «cette situation n’est pas satisfaisante et ne nous permet pas de lutter efficacement contre le terrorisme».



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :