Horreur à Alep : HRW dénonce l’utilisation de bombes fécales et les largages d’excréments par Canadair

Des matières fécales et des excréments humains utilisés à Alep, jusqu’où ira-t-on dans l’horreur ? L’organisation humanitaire Human Rights Watch (HRW), a tiré, lundi 13 mars 2017, la sonnette d’alarme sur l’utilisation de bombardements d’un nouveau genre perpétrés par les autorités syriennes : les largages d’excréments par voie aérienne, principalement à l’aide de Canadairs, ces avions initialement prévu pour éteindre les incendies.

HRW a indiqué dans un rapport qu’au moins huit attaques chimiques à base d’excréments humains et animaux ont été commises au cours des dernières semaines de la bataille d’Alep, tuant neuf cents personnes, dont quatre cents enfants et faisant de nombreux malades. En effet ces excréments transportent de nombreuses bactéries et maladies, affectant la santé des soldats, tant que leur moral.

Le rapport explique aussi que les forces gouvernementales auraient largué des « bombes fécales » pendant l’offensive sur Alep, faisant environ 2.000 malades dans des secteurs de la ville contrôlés par l’opposition.

Selon nos information toutes les fosses sceptiques de la villes sont reliées à un centre secret de l’armée syrienne qui récolte les matière fécales afin d’en fabriquer de l’armement chimique à moindre frais.Chic et pas cher …


Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :