Nicolas Sarkozy fiché S et mis en prison suite à sa radicalisation

L’ex-président français Nicolas Sarkozy a été placé en détention préventive suite à des soupçons de radicalisation. L’homme qui crie partout cette semaine qu’il a obtenu 5 non-lieux (et qui n’en a en fait obtenu que 2) dans divers dossiers épineux de financements obscurs de ses campagnes obscurs dans un paysage politique obscur dans un monde obscur, a finalement été incarcéré pour des motifs très différents. En effet la justice le soupçonne de s’être radicalisé ces derniers mois et d’avoir adopté des idées extrémistes un peu trop à droite de la droite.

Jean-Marie Lepen lui même s’était amusé récemment de cette radicalisation galopante chez le candidat à la présidentielle de 2017, affirmant aux micros des journalistes que Nicolas Sarkozy se « Jean-mariesait » :  «Ce n’est pas moi qui me sarkozyse, c’est lui qui se jean-marise!».

Nicolas Sarkozy, qui aimerait que tous nos ancêtres soient gaulois, tient depuis quelques temps des propos qui alarmaient les experts de la radicalisation.

« Nous ne nous contenterons plus d’une intégration qui ne marche plus, nous exigerons l’assimilation. Dès que vous devenez français, vos ancêtres sont gaulois. »

Ce matin encore, l’ex-président cultivait l’ambiguité sur sa volonté d’aller jusqu’à modifier la constitution pour asseoir ses idées extrémistes interdisant aux femmes de s’habiller comme elles le désirent :

« Etes-vous en train de concocter un projet concernant l’interdiction du voile qui pourrait dépasser l’interdiction éventuelle du Conseil constitutionnel », demande le journaliste au candidat à la primaire de la droite. « Exactement », répond l’ancien président de la République. « Oui ou non ? », insiste-t-on. « Oui », réplique Nicolas Sarkozy avant de parler de « l’identité nationale » et de préciser qu’il est possible de modifier la Constitution pour avoir « la même règle sur le territoire de la République pour les hommes et les femmes ».  (source)

L’ex-président Sarkozy crie son innocence, comme toujours.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :