Les enfants de Guantánamo : La honte américaine

Barack Obama avait promis de fermer le camp de Guantánamo, au sud-est de Cuba. Promesse qu’il n’a jamais tenue. Plusieurs détenus y sont encore incarcéré, sans avoir été jugés … On le sait. Ce qu’on ne savait pas en revanche, c’est que plusieurs enfants et mineurs d’âges sont détenus au camp de Guantánamo. Dans des conditions déplorables, soustraits à la bienveillance de leur entourage proche. La plupart souffrent de malnutrition sévère et ont des séquelles des coups et des séances quotidienne de torture.

<enfants-guantanamo-usa-1-1 Les enfants de Guantánamo : La honte américaine

LEVÉE DE BOUCLIER DES ASSOCIATIONS

Plusieurs associations de protections des droits de l’enfant ont déjà exprimé leur indignation t demandé le retrait immédiat de tous les enfants mineurs d’âge de camp à la légalité toujours contesté. Voici un communiqué du   représentant des États-Unis à la Commission des droits de l’homme des Nations unies :

Même moi je ne connaissais pas l’existence de ces enfants. Tout le monde se demande comment ils ont pu arriver là. Bien sûr que ce ne sont pas des conditions de détention acceptable pour des gamins. Il n’y a même pas de PlayStation, ni de télévision ! Personne non plus pour leur rappeler de se brosser les dents ou vérifier leur journal de classe … C’est inacceptable !

enfants-guantanamo-usa-2-1 Les enfants de Guantánamo : La honte américaine

DÉSCOLARISÉS

Ces enfants ne vont pas à l’école. Leurs journées consistent à se faire torturer du matin au soir, ils sont souvent battus. D’après Thérèse Wilquin cette éducation risque d’avoir des conséquences désastreuses sur leur psychismes. Cette célèbre pédopsychiatre met en garde contre le risque de radicalisation de ces enfants qui risquent de mal tourner et de causer des ennuis futurs (délinquance etc …).

BARACK OBAMA NIE !



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :