Hi-Tech

Greta Thunberg est un robot chinois télécommandé par une secte islamogauchiste

La jeune Suédoise n’est pas humaine. Wikileaks a publié divers documents en chinois, parmi lesquels des photos, plans de montage et codes sources liés à la fabrication du robot Greta Thunberg.

Michel Onfray n’était pas loin de la vérité lorsqu’il s’en prit courageusement à la jeune adolescente pour la traiter de « cyborg » sur son blog. Greta Thunberg est en réalité un robot humanoïde fabriqué dans un laboratoire chinois à la demande d’une secte internationale d’extrême gauche. Téléguidée à distance, la fausse adolescente est programmée pour servir un discours éco-alarmiste favorisant les politiques progressistes et le Grand Remplacement.

 

Le schéma du premier prototype du robot Greta Thunberg a subit de nombreuses améliorations avant de devenir la Greta qu’on connaît aujourd’hui.

Écoterrorisme d’extrême gauche


Tout le monde, à part les gauchiasses niais, se doutait depuis le début que la jeune Suédoise était manipulée par des adultes peu scrupuleux. Suspectée longtemps d’être la petite-fille de Georges Soros, Greta Thunberg ne sert pas les intérêts de la planète, mais ceux de la bien-pensance décomplexée des bobos islamogauchistes. Il fallait être bien naïf pour croire qu’une fausse gamine autiste allait sauver le monde …

Cette semaine, Wikileaks a publié divers documents rédigés en chinois, parmi lesquels des photos, plans de montage et codes sources liés à la fabrication du robot Greta Thunberg. Des preuves qui ne laissent aucun doute quant à l’origine bio-mécanique de la fausse militante qui a berné tout le monde.

La jeune Suédoise a été fabriquée à la demande d’une secte islamogauchiste qui se sert de l’écologie pour racoler de nouveaux adeptes et faire passer la question environnementale au premier plan des débats, loin devant l’immigration qui reste pourtant le principal danger de la planète.

D’autres robots en circulation


Greta Thunberg ne serait pas la seule machine humanoïde à servir les intérêts de la secte. François Hollande et Christine Taubira ont été les premiers prototypes mis en circulation en France. La deuxième génération de robots compte dans ses rangs des humanoïdes plus évolués, tels Bilal Hassani ou Raquel Garrido.

Cet article a été modifié le 10 mai 2020 21 h 36 min

Laisser un commentaire

Articles récents

J-M. Blanquer : « les allocations de rentrée servent souvent à acheter du shit et de la 8.6 »

Le ministre de l’Education nationale estime que l’allocation de rentrée scolaire sert parfois à acheter…

30 août 2021

Par peur d’être logés à Marseille, des réfugiés Afghans retournent à Kaboul

Ils ont vécu l'enfer depuis l'arrivée des Talibans au pouvoir. Ces personnes qui ont travaillé…

21 août 2021

Droit à l’image : Francis Lalanne porte plainte contre Chantal Goya

Par le biais de son avocat, le chanteur multiplie les procès pour faire valoir son…

13 août 2021

Bretagne – Elle faisait cuire ses crêpes dans de l’huile d’olive : 3 ans de prison ferme

La jeune femme de 32 ans a été condamnée ce jeudi pour crime contre la…

6 août 2021

Homophobie : un orpailleur tue son fils en apprenant qu’il a un petit tamis

Le jeune Daniel Touré, 17 ans, est décédé à cause d'un malheureux quiproquo... Tandis qu'ils…

3 août 2021

Mickael Vendetta très amaigri après avoir retiré le vaccin avec une liposuccion

L'expert en épidémiologie Mickaël Vendetta a publié une nouvelle vidéo où il fait la promotion…

3 août 2021