Categories: PeopleSociété

La féministe Alice Coffin furieuse de ne pas pouvoir faire un don à la banque du sperme

“Ca me casse les c……. !” s’énerve la militante féministe lesbienne devant les portes de la banque du sperme de Paris où elle était venue faire un don.

Désirant tout naturellement “éliminer les hommes”, la misandre Alice Coffin voudrait les remplacer partout par des femmes. Mais ce n’est pas toujours possible, comme en témoigne son échec à la banque du sperme de Paris, où l’élue EELV n’a pas réussi à faire le don qu’elle espérait offrir aux femmes pour se reproduire de manière 100% féminine. “Ca me casse les c…… !” a déclaré la militante féministe au micro de France-Infaux.

Désormais consciente que les hommes sont indispensables au cycle de la vie, Alice Coffin propose d’en faire de l’élevage. La journaliste imagine des “fermes à mecs” où seraient retenus des hommes, choisis pour leurs caractéristiques génétiques, qui y seraient “traits” tous les jours. “Pour que ces salauds d’hommes voient ce que ça fait aux vaches, qui sont toujours des femelles, comme par hasard” explique Alice Coffin.

Cet article a été modifié le 4 octobre 2020 9 h 21 min

Laisser un commentaire

Articles récents

En réponse au steak végan, des industriels inventent le soja à base de viande

La vague végan qui sévit sur le monde est telle une lame de fond qui…

5 mai 2021

Macron déguisé en Napoléon pour célébrer le bicentenaire de la mort de l’Empereur

Le chef de l'Etat se déguisera en Napoléon Bonaparte pour lui rendre hommage mercredi à…

4 mai 2021

Lætitia Hallyday va épouser Bill Gates, « car on ne sait jamais ! »

Furieuse d’avoir raté ses projets d’union avec Charles Aznavour, Karl Lagerfeld, ou encore Jean-Paul Belmondo…

4 mai 2021

Alexandre Benalla engagé par la CGT pour diriger son Service d’Ordre

La CGT a décidé de réformer son Service d'Ordre à la suite des agressions commises…

3 mai 2021

La CGT présente ses nouveaux camions blindés anti-agression

En réaction aux heurts qui ont éclaté entre manifestants autonomes et le service d'ordre de…

2 mai 2021

Commerce non essentiel : la vente de slips autorisée en pharmacie sur ordonnance

La multiplication des cas de mycose génitale et de prurit vaginal a incité les spécialistes…

27 avril 2021