Julie Graziani virée : “Elle ne gagne plus assez pour divorcer”, se désole son mari

Julie Graziani virée : "Elle ne gagne plus assez pour divorcer", se désole son mari

Après ses propos polémiques, Julie Graziani a perdu son job de journaliste pour « l’Incorrect », le magazine proche de Marion Maréchal. Une perte de revenus qui n’arrange pas son mari, qui souhaiterait que sa femme demande le divorce.

Julie Graziani, de son vrai nom Julie Lavoir, avait fait scandale en déclarant sur LCI, à propos d’une mère de famille payée au Smic, qu’elle aurait dû mieux travailler à l’école et ne pas divorcer. Des propos brutaux, qui semblent revenir en pleine figure de la “journaliste”. En effet, après avoir été exclue de ses fonctions au sein du magazine d’extrême-droite “L’Incorrect”, Julie Grazziani n’a plus de revenus et se retrouve au SMIC.

“S’il-vous-plaît, aidez-moi”


Une situation financière qui inquiète son mari : “J’aurais tant aimé que Julie demande le divorce et quitte ma vie” explique l’époux de la polémiste. “Mais avec son retour au SMIC, c’est devenu impossible” se désole le malheureux qui n’en peut plus de vivre avec un “dérapage ambulant”.

Le mari de Julie Graziani a donc décidé de lancer une cagnotte en ligne, et espère que les internautes auront pitié de lui : “S’il-vous-plaît, aidez-moi à augmenter le salaire de Julie pour qu’elle dégage de ma vie” a écrit le malheureux dans la description de sa collecte de fonds.

Mais les internautes sont réticents à mettre la main au portefeuille : “Julie Graziani aurait mieux fait d’étudier à l’école au lieu depasser son temps à manifester avec La Manif Pour Tous” affirme par exemple Lolobogos77 sur Snapchat.

secretnews-logo-carre-petit Julie Graziani virée : "Elle ne gagne plus assez pour divorcer", se désole son mari

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire