Accouchement par voie rectale : une première mondiale

Accouchement par voie rectale : une première mondiale

Enceinte depuis onze mois, une jeune maman a réussi à déclencher l’accouchement via l’orifice anal grâce à un traitement à base d’huile essentielle de pruneaux.

C’est dans les toilettes du centre hospitalier régional universitaire de Nancy que la jeune femme a donné naissance au petit Hugo, le premier enfant au monde né par voie rectale. Après une grossesse interminable qui a duré presque un an, Mona Lebaron a réussi à éjecter son bébé par l’anus grâce à un régime strict composé de laxatifs naturels.

Pruneaux d’Agen


C’est après avoir avalé une centaine de flacons d’huile essentielle de pruneaux d’Agen que madame Lebaron a commencé à perdre les eaux. Emmenée d’urgence à l’hôpital, la jeune femme a accouché dans les toilettes du CHRU de Nancy sous les applaudissements du personnel médical présent. Selon le docteur Legraux qui dirige le service gynécologique, c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’une femme enceinte accouche par le rectum.

Selon le médecin, il est probable que madame Lebaron se soit retrouvé enceinte après un rapport anal. “L’enfant est sorti par où il est rentré” explique le Dr Legraux.

Le petit Hugo pèse 6 kilos est en pleine santé. Sa maman se porte bien malgré quelques déchirures anales causées par l’accouchement.

Toutefois, malgré la réussite de l’accouchement, certaines voix s’élèvent contre cette méthode nouvelle : “Les laxatifs et l’huile essentielle de pruneaux doivent être interdits, car ce traitement ouvre la porte à la GPA pour les hommes ” a par exemple affirmé Agnès Cerighelli sur Twitter.

Photo © @istock Lizalica
secretnews-logo-carre-petit Accouchement par voie rectale : une première mondiale

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire