Justice : les buralistes pourront enregistrer les plaintes à la place de la police

Justice : les buralistes pourront enregistrer les plaintes à la place de la police

A partir de l’année prochaine, vous pourrez vous rendre chez votre débitant de tabac pour déposer une plainte. Une nouvelle mission pour les buralistes, qui s’ajoute à la vente de timbres, de produits bancaires, de tickets de transports et au payement des impôts.

Vous pouvez déjà y acheter des timbres, des billets de train, récupérer vos colis postaux ou, plus récemment, payer vos impôts. Vous pourrez même bientôt y déposer vos plaintes, sans vous rendre au commissariat de police ! Les buralistes se verront bientôt confier ce nouveau service , a annoncé ce mardi la ministre de la justice, Nicolle Belloubet. Dans une interview à  FranceInfaux , elle a précisé que l’expérimentation concernera 14 départements au 1 er janvier, avant d’être étendue à l’ensemble du territoire  en juillet 2020.

Justice de proximité


Les marchands de tabac se réjouissent. « Les buralistes sont des acteurs de la vie de quartier, ils connaissent les habitants, et sont plus facilement abordables qu’un agent en uniforme », argue auprès de FranceInfaux Philippe Coy, le président de la Confédération des buralistes, qui regroupe les quelques 24 000 lieux de vente en France.

Les buralistes , souffrent de la baisse des ventes de tabac, et peinent à se diversifier. Heureusement l’État les aide, en leur confiant la plupart des services publics. La ministre de la santé prévoit égelement que d’ici 2025 les bureaux de tabacs servent de salles d’attente pour les urgences, afin de désengorger les hôpitaux.

secretnews-logo-carre-petit Justice : les buralistes pourront enregistrer les plaintes à la place de la police

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire