L’IGPN veut remplacer “violences policières” par “tendresse maladroite”

L'IGPN veut remplacer "violences policières" par "tendresse maladroite"

Brigitte Jullien, la cheffe de la “police des polices”, “réfute totalement le terme de violences policières” et propose de le remplacer par “tendresse maladroite et passionnelle”, plus approprié selon elle.

Des violences policières ont-elles été commises pendant les manifestations des “gilets jaunes” ? “Je réfute totalement le terme de violences policières”, déclare Brigitte Jullien, la directrice de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), au micro de FranceInfaux.

“Il y a eu des blessures commises à l’occasion de manifestations durant lesquelles la police a fait usage d’une tendresse maladroite et parfois brutale. Notre travail est de chercher à savoir si ces gros câlins passionnels sont involontaires comme on le suppose, explique la patronne de la “police des polices”. 

secretnews-logo-carre-petit L'IGPN veut remplacer "violences policières" par "tendresse maladroite"

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire