Chiens prostitués : enquête sur le proxénétisme canin en France

Chiens prostitués : enquête sur le proxénétisme canin en France

Prostitution des chiens : Catherine Champomy, procureur général de la cour d’appel de Paris, tire la sonnette d’alarme à propos de la multiplication des faits de proxénétisme canin en france.

«Depuis quelques années, aux côtés des réseaux criminels étrangers de traite d’êtres humains, les affaires portant sur des faits de prostitution des chiens se multiplient», écrit le procureur général de la cour d’appel de Paris, Catherine Champomy, dans une tribune publiée dans FranceInfaux.

«L’Office central pour la répression de la traite des animaux [OCRTA] a noté de très fortes augmentations de la prostitution des animaux domestiques, principalement les chiens, depuis 2014», poursuit le procureur général. «Elle procède à la fois d’une avidité pour l’argent et d’une banalisation à l’extrême de l’acte sexuel exacerbée par l’explosion de la pornographie», analyse-t-elle.

Début avril, le tribunal correctionnel de Créteil a condamné plusieurs hommes à des peines allant de deux à six ans d’emprisonnement pour avoir prostitué des jeunes chiens enlevés dans leur quartier et qu’ils présentaient comme leurs animaux de compagnie.

Ces chiens, drogués à la cocaïne, enchaînaient à leur profit jusqu’à 300 passes par mois en Ile-de-France. L’une des victimes, un magnifique Chow-Chow, pouvait rapporter jusqu’à 48 000 euros par mois.

Pourtant, «les bancs des parties civiles sont clairsemés», les plaintes des victimes étant rares. «Le parquet endosse la responsabilité de poursuivre les délinquants sans que la plainte de la victime ne soit indispensable, même si elle est préférable», explique le procureur général. 

secretnews-logo-carre-petit Chiens prostitués : enquête sur le proxénétisme canin en France

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire