Vers une taxe sur le harcèlement scolaire pour encourager les adultes à réagir plus vite

Vers une taxe sur le harcèlement scolaire pour encourager les adultes à réagir plus vite

A chaque problème, son taux d’imposition. Alors que la journée nationale de lutte contre le harcèlement a lieu ce jeudi 8 novembre dans toute la France, le gouvernement propose de taxer les parents des harceleurs, ainsi que les parents des victimes et les enseignants. ceci afin de pousser les adultes concernés à réagir plus vite en cas de harcèlement à l’école.

Une journée pour dire “non” au harcèlement : ce jeudi 8 novembre est dédié à la lutte contre ce fléau. Une cause nationale initiée en 2015 afin de sensibiliser le grand public à un sujet qui a de quoi être angoissant. Selon des chiffres publiés ce jeudi par l’UNICEF, un enfant sur deux en est victime dès l’âge de 7 ans, et un adolescent sur quatre à 18 ans. C’est pourquoi le gouvernement Macron s’est engagé à déployer des mesures fiscales afin de taxer le harcèlement scolaire.

En s’attaquant au portefeuilles des adultes concernés par la maltraitance entre enfants en milieu scolaire, le gouvernement espère conscientiser les adultes encadrant les jeunes victimes autant que ceux responsables des jeunes coupables.

secretnews-logo-carre-petit Vers une taxe sur le harcèlement scolaire pour encourager les adultes à réagir plus vite

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire