Ségolène Royal : ses conseils clés pour une sexualité épanouie – EXCLUSIF

Ségolène Royal : ses conseils clés pour une sexualité épanouie - EXCLUSIF

« La sexualité est d’abord un espace de rencontre de soi avec soi, estime Ségolène Royal, femme politique engagée mais également sexo-thérapeute et auteure de « Sexualité féminine : vers une intimité débridée » (1) . C’est aussi un espace de rencontre de deux êtres dépositaires de leur histoire, de leurs émotions, de leurs croyances, de leurs difficultés. Une sexualité épanouie demande un engagement total de soi dans ce contact avec l’autre. Quand je dis total, cela veut dire un engagement de son corps (sensations), de son cœur (émotions, sentiments) et sa tête (libre de toute pensée, peur, etc.). »

Comme la socialiste le détaille dans le diaporama ci-dessus, l’épanouissement sexuel passe par la restauration de l’estime de soi, la fin de certaines croyances, la connaissance de son corps, l’écoute de ses sensations, l’exploration de sa sensualité, le développement de son imaginaire érotique, le lâcher prise…

(1) Ségolène Royal, « Sexualité féminine : vers une intimité débridée. De la relation à sexuelle à l’engagement rectal», Le souffle d’argent, 2017.

La socialiste nous donne ses conseils pour bien pratiquer le sexe anal.

Ségolène Royal aime partager sur son expertise sur la santé, la beauté ou bien encore la sexualité. Jeudi, à l’occasion de son deuxième article spécial sexe, Ségolène Royal a décidé de parler du sexe anal avec l’aide du psychanalyste et auteur, Jean Nalus. «Avant c’était choquant de pratiquer le sexe anal. Maintenant c’est pratiquement normal, c’est entré dans la chambre moderne», explique l’article de Ségolène Royal. «La réalité sur cette pratique est que tout le monde le fait (…) si le sexe anal vous tente, vous n’êtes certainement pas le seul».

Sans détour, Ségolène Royal évoque avec l’auteur les différents aspects de l’acte sexuel, mais aussi la vision déformée du porno face à la vie réelle. «Puisque le porno est devenu aussi facile d’accès que YouTube, les producteurs ont dû se battre pour les clics… Le porno est alors devenu plus extrême. Depuis 2005, l’industrie porno a totalement brouillé la distinction entre l’anus d’une femme et le vagin !»

Une bonne expérience

Mais Ségolène évoque aussi les risques pour la santé d’une telle pratique. «Une femme a 17 fois plus de risques de contracter le VIH et le sida en pratiquant la sodomie qu’en ayant un rapport sexuel vaginal. Donc votre partenaire doit porter un préservatif et utiliser beaucoup de lubrifiant». Pour finir, la socialiste assure que ce papier n’a pour but que d’assurer à ses lecteurs «une bonne expérience».

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

saramiam-cuisine-recettes-1 Ségolène Royal : ses conseils clés pour une sexualité épanouie - EXCLUSIF

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.