Des milliers de gens regardent un bébé se faire violer en direct par une migrante octogénaire néonazie, personne ne prévient la police

Des milliers de gens regardent un bébé se faire violer en direct par une migrante octogénaire néonazie, personne ne prévient la police

Charente : La police recherche actuellement l’auteur présumée d’une agression sexuelle commise sur un bébé de 5 mois. La scène, filmée et retransmise en direct sur Facebook, n’a donné lieu à aucun signalement.

C’est la mère du nourrisson agressé qui est venu apporter les images elle-même à la police. Selon le témoignage d’une voisine, la mère de famille s’est rendue au commissariat pour montrer aux policiers des captures d’écran tirées d’une vidéo terrifiante, le viol collectif de son propre bébé par une vieille dame de 85 ans habillée en uniforme nazi.

La jeune victime, un bébé de 5 mois, était porté disparue depuis vingt-quatre heures lorsqu’il a été agressé. Il a depuis été retrouvé et hospitalisé. Selon les premiers éléments de l’enquête, la violeuse serait une octogénaire suédoise, proche des milieux  néonazis et en séjour illégal sur le territoire français.

Sur les photos, on peut également voir que 4000 personnes sont en train de visionner la vidéo. Pourtant, la police n’a reçu aucun signalement. Facebook a finalement retiré la vidéo de son site. “Ce type de crimes est hideux, nous ne tolérons pas ces contenus sur Facebook. Nous prenons nos responsabilités très au sérieux et supprimerons systématiquement les vidéos d’agressions sexuelles ou de promotion de la violence”, assure le réseau social. Mais il semble que Facebook s’appuie largement sur sa communauté pour lui signaler les contenus illégaux, d’où la responsabilité des utilisateurs qui doivent agir pour empêcher ce type de vidéos de circuler.

secretnews-logo-carre-petit Des milliers de gens regardent un bébé se faire violer en direct par une migrante octogénaire néonazie, personne ne prévient la police

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.