Balançoires à la frontière : des enfants obèses américains catapultent des Mexicains

Balançoires à la frontière : des enfants obèses américains catapultent des Mexicains

Des centaines d’enfants mexicains ont atterri sur le sol américain, très vite protégé par un parc à Trampolines.

SUNLAND PARK, USA — Une catastrophe s’est produite à la frontière américano-mexicaine après l’installation de balançoires sur le mur séparant les deux pays.
 Faisant partie d’un projet artistique de la faculté de l’Université de Berkeley, les balançoires à bascule roses qui traversent les lattes de la clôture avaient pour but de permettre aux enfants des deux côtés de la frontière de jouer entre eux. Un symbole artistique de l’interaction entre les peuples.

Malheureusement, les enfants américains obèses se sont précipité vers les balançoires, et ont accidentellement catapulté des centaines d’enfants mexicains par-dessus le mur.

« Nous ne l’avons pas vu venir », a déclaré un professeur de Berkeley. « Nous voulions juste que les enfants jouent ensemble et s’amusent. Mais il semble que nous ayons oublié de prendre en compte la différence de poids entre les enfants américains et mexicains »

Des trampolines pour les faire rebondir vers le Mexique


Les enfants mexicains ont été catapultés à des centaines de mètres dans les airs avant d’atterrir du côté américain de la frontière.
 Les Américains ont  mis en place un parc de trampolines pour les renvoyer au Mexique.

Entendant parler de l’installation, ceux qui cherchaient à immigrer aux États-Unis se sont précipités sur le site et ont permis aux enfants américains en surpoids de continuer à catapulter des centaines de personnes jusqu’à ce que l’installation soit fermée par la patrouille des frontières.

Librement traduit depuis l’excellent parodique américain The Babylon Bee

secretnews-logo-carre-petit Balançoires à la frontière : des enfants obèses américains catapultent des Mexicains

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire