Fly Rider : « On veut me mettre des bâtons de Bergé dans les roux »

Fly Rider : « On veut me mettre des bâtons de Bergé dans les roux »

Interview exclusive de Maxime Nicolle (Fly Rider) par Jean-Marc Durouf. Nous avons surpris Fly Rider lors de l’acte 31 au coin d’une cabine d’essayage, accompagné de plusieurs gilets jaunes. Entre deux essais de différents modèles de lingerie fine d’un supermarché parisien, Fly Rider, figure emblématique des gilets jaunes a accepté de répondre à quelques-unes des questions de Jean-Marc concernant les motivations de son engagement dans ce mouvement.

Voici ses réponses, sans tabous. –

Jean-Marc Durouf : Quel a été le déclencheur de votre participation au combat des Gilets Jaunes ? Comment cela s’est-il passé ?

Fly Rider : C’est moi-même tout seul que j’ai pris la décision. Seul j’ai mis mon gilet jaune et je suis rentré dans le mouvement de Rico (NDLR Éric Drouet) et Totof (Christophe Chalençon) dès le 17 novembre à 7 heures juste après mon pétard du matin, bien que ma famille et mes amis ces collabos ne me suivent pas dans mes actions et mes convictions et préfèrent que je cherche du travail.

JMD : Pouvez-vous me raconter comment ça se passait sur les ronds-points ? Comment les gens réagissaient ? Vous sentiez vous soutenus ? Y’avait-il des gens qui étaient contre ?

FR : Les premiers jours, l’ambiance était plutôt chelou. C’était assez tendu avec les personnes qui n’étaient pas d’accord car elles n’étaient pas bourrées comme nous et puis ce sont quand même des trolls pro macron. C’était tendu, parfois, à en venir aux armes (tasers, matraques, espadrilles, etc…). Car il faut bien faire respecter les seules idées valables défendant les plus démunis et luttant contre le gouvernement illuminati sioniste. Mais la plupart du temps, oui l’ambiance sur les ronds points chez nous était excellente malgré le froid. La musique, les flatulences d’Eric, l’alcool, les pneus qui brûlent et la gentillesse des passants qui nous donnent parfois de la nourriture ou des laxatifs étaient là aussi !

JMD : Quelles sont la ou les revendications qui vous semblent les plus importantes à faire passer ?

FR : On en a pas vraiment. On déteste tous Macron et c’est ce qui nous unit. On veut juste un RIC pour pouvoir par la suite le destituer… On aimerait aussi faire cesser les chemtrails, les compteurs linky qui donnent la syphilis, les cours de masturbation dans les cantines scolaires (enseignés par des intervenants LREM vegan), les vaccins contre la roux-geole qui rendent nos enfants autistes et même pédophiles ou homosexuels (vu sur YouTube, vous pouvez faire vos propres recherches). Mais si Macron refuse on continuera à se servir de ces imbéciles de black blocks gauchistes (des vrais pigeons ceux-là, chut ne l’écrivez pas) pour pouvoir lui mettre la pression.

JMD : Quelle est votre société idéale ? Organisation, etc.

FR : Une société où les gilets jaunes seraient les maîtres. Toute opposition serait éliminée pour le bien des citoyens. Les migrants seraient remis à la mer, on créerait des patrouilles nocturnes dans les cités pour maintenir l’ordre avec des bâtons et de l’huile de foie de morue par exemple. Salvini, Trump et Poutine seraient les invités de Michel Drucker tous les week-ends et la bière serait gratuite. On lancerait des recherches pour créer des arbres sur lesquels pousseraient des billets de banque, d’ailleurs avec mon ami Juan Branco on réfléchit durement sur ce projet. Bref, pour conclure on peut dire qu’on redonnerait enfin à notre mère patrie ses vraies couleurs qui sont les siennes et pas aux autres.

JMD : Malgré l’essoufflement du mouvement et la forte baisse de participation, allez-vous continuer vos journées de mobilisation ?

FR : Absolument et c’est loin d’être fini ! Je sais que le gouvernement pro islam essaye de me mettre des bâtons de Bergé dans les roux depuis longtemps mais je ne baisserai ni les bras ni mon slip, je n’ai pas envie de rouiller dans mon coin paumé.

JMD : Merci Fly, un dernier mot ?

FR : Oui j’ai un message à faire passer au peuple: vous qui avez toujours votre frigo vide le 15, vous pouvez toujours faire des dons à la cagnotte d’Eric Drouet qui est encore ouverte

89-1 Fly Rider : « On veut me mettre des bâtons de Bergé dans les roux »

Super pote de Eric Zemmour et journaliste chez Rassemblement National Infos Pour Tous.

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire