Violences policières : l’IGPN engage 1500 enquêteurs pour traiter toutes les plaintes

Violences policières : l'IGPN engage 1500 enquêteurs pour traiter toutes les plaintes

Le secrétaire d’État à l’Intérieur Laurent Nunez a précisé aujourd’hui sur BFMTV que l’IGPN allait engager 1512 nouveaux agents pour traiter toutes les enquêtes entamées depuis le début du mouvement des « gilets jaunes » pour « des suspicions de violences policières ». 

Invité dimanche sur France Inter, Christophe Castaner avait avancé le nombre de 2633 plaintes déposées à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Des enquêtes placées sous l’autorité d’un magistrat. De son côté, le journaliste David Dufesne a signalé 6425 situations pouvant faire l’objet de « manquements » des forces de police.

Pour traiter ces nombreux dossiers, l’IGPN annonce qu’elle engagera 1512 enquêteurs supplémentaires pour traiter toutes ces plaintes qui s’entassent. On prévoit qu’en 2026 il y aura plus de policiers à l’IGPN que dans le reste de la police nationale.

male-silhouette-talking-1 Violences policières : l'IGPN engage 1500 enquêteurs pour traiter toutes les plaintes

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire

Facebook Comments

Posted in , ,

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !