Jean-Marie Le Pen demande l’euthanasie en Belgique

Jean-Marie Le Pen demande l'euthanasie en Belgique

Atteint d’une maladie incurable, le patriarche du clan Le Pen a demandé son admission à l’euthanasie en Belgique, à la grande surprise de son entourage.

Jean-Marie Le Pen souffre d’une sclérose cérébrale débilisante (SCD) ou « maladie de Cromagnon », qui conduit à une paralysie du cerveau qui l’« emmure progressivement dans sa bêtise raciste ». Aucun traitement curatif n’existe pour cette affection, diagnostiquée chez lui il y a de nombreuses années. La loi française n’autorise pas l’euthanasie active, c’est-à-dire l’administration d’un produit provoquant directement la mort. Il a donc choisi de mourir en Belgique où il est suivi « depuis juillet ». Dans ce pays, l’euthanasie active est autorisée depuis 2002 pour les patients souffrant d’un mal incurable et qui ont formulé leur demande « de manière volontaire, réfléchie et répétée ». Il regrette toutefois cet exil, comme celui d’autres malades français, qui se rendent en Belgique ou en Suisse, forcés à « partir se réfugier à l’étranger pour mourir dignement à un moment de notre vie où on est forcément vulnérable émotionnellement », expliquait-il début septembre sur la radio FranceInfaux.

Posted in ,

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !