Jonathann Daval accuse Cherif Chekatt d’avoir tué sa femme

Jonathann Daval accuse Cherif Chekatt d’avoir tué sa femme

Cette fois-ci, Frank Dubosc et Manuel Walls sont battus. Le champion du revirement reste Jonatthann Daval qui vient de livrer une nouvelle version au procureur. Cette fois, il en est certain, c’est Cherif Chekatt, le tueur de Strasbourg, qui est coupable.

Jonathann se souvient désormais avoir vu une silhouette qui ressemblait au terroriste susnommé roder dans son jardin au moment où Alexia est partie faire son jogging. Mais cette vision ne lui paraissant pas plus insolite que ça, il l’avait oubliée, jusqu’à hier, quand il a vu le visage de l’assassin aux actualités relatant le tragique attentat en Alsace. Il s’est levé d’un seul homme dans sa cellule en criant « Bonsangmaisc’estbiensûr ». Et il a aussitôt demandé une audience pour livrer ce fait important aux autorités. Il convient de rappeler que Jonathan a d’abord joué les veufs éplorés, avant d’avouer qu’il avait tué sa femme par accident (mais niant avoir brulé le corps), puis se rétractant à nouveau, il avait accusé son beau-frère tout en pointant du doigt un éventuel complot familial, pour enfin réitérer ses premiers aveux.

Cette nouvelle version est-elle enfin la bonne ? Ça sera difficile à établir puisque la personne qu’accuse désormais le mari d’Alexia se mure depuis hier dans le mutisme le plus complet.

Proposé par Heudebert dans le très select Groupe SecretNews