Gilets Jaunes : une prime pour les casseurs qui ont mis hors d’usage des véhicules polluants

Gilets Jaunes : une prime pour les casseurs qui ont mis hors d'usage des véhicules polluants

Les individus qui ont mis le feu à des véhicules polluants sont appelés à se manifester auprès des autorités afin de recevoir une prime gouvernementale dans le cadre de la transition écologique,.

Le ministère de l’Intérieur à communiqué le chiffre définitif du bilan de la soirée d’émeutes de samedi. Outre les 412 arrestations, le porte-parole a indiqué que 55 véhicules particuliers avaient été incendiés ainsi que 3 engins de chantier. Le communiqué du ministère souligne que s’il est choquant devoir brûler des voitures dans les rues parisiennes, il faut néanmoins voir le bon côté des choses. En effet hormis une Porsche911, un coupé Mercedès AMG et un Range Rover les 52 véhicules détruits étaient équipés de moteurs diesel (il comprit le Berlingot de la police ) qui ont définitivement été mis hors d’usage et donc ne pollueront plus. La police étudie avec attention les nombreuses vidéos tournées par les manifestants les journalistes et les caméras de surveillance afin de retrouver les individus qui ont mis le feu à ces voitures pour leur remettre le montant de la prime gouvernementale dans le cadre de la transition écologique. Gageons qu’ils feront bonne usage de ce petit pécule pour acheter cagoules baskets et fumigènes pour préparer la prochaine manifestation-épuration du parc automobile français de samedi prochain.

Article proposé par Drebif

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in , , ,

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !