Far West à Nantes : des bandes ethniques amérindiennes font des rodéos en ville

Far West à Nantes : des bandes ethniques amérindiennes font des rodéos en ville

Ce weekend, les riverains de Bellevue et des Dervallières ont eu chaud aux oreilles. Eux qui supportent déjà au quotidien que l’omniprésence de l’économie de la drogue et l’insolence des dealers et des guetteurs, se sont retrouvés à subir des heures durant des rodéos faits par des jeunes délinquants à cheval, principalement d’origine amérindienne comme en témoignent leurs coiffes et leurs plumes.

Aux Dervallières, vers 17h30, la police a arrêté un jeune homme d’origine comanche pour mise en danger de la vie d’autrui et infractions routières diverses. Sitôt, la patrouille de police a été entourée par de nombreux jeunes majoritairement issus de l’immigration amérindienne et qui affichaient une attitude hostile. Un Sioux de 36 ans a aussi déboulé avec son cheval, brandissant une carabine Winchester , il a pilé net en criant « je me fous du code de la Route. Je suis chez moi ici, c’est mon quartier », avant d’essayer de scalper les policiers et de s’opposer à son interpellation. Placé en garde à vue pour outrages et rébellion, il a été libéré dans l’attente de son procès en correctionnelle.

Trois heures plus tard, c’est à Bellevue que la police a du intervenir, toujours dans le cadre de rodéos. Boulevard Romain Rolland, une dizaine de jeunes Comanches et plusieurs Sioux à cheval multipliaient les infractions au code de la route ; l’un d’eux insulta même les policiers qui les observaient. Repéré, il a été interpellé une heure plus tard dans le quartier. Déjà connu des forces de l’ordre malgré son jeune âge, il devrait passer devant un juge pour enfants en septembre.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in ,

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !