Le lait de vache, symbole du suprématisme blanc, devra être coloré avant d’être vendu

Le lait de vache, symbole du suprématisme blanc, devra être coloré avant d'être vendu

L’association de défense des animaux, Peta, a lancé un appel à arrêter de boire du lait. Selon l’organisation, le lait est un symbole de suprémacisme blanc. La France à réagi promptement en annonçant que dorénavant le lait de vache français sera coloré avant sa mise sur le marché national et international.

L’association américaine de défense des animaux considère que le lait est utilisé comme symbole pour la pureté raciale.

L’organisation fait référence à des articles de presse relayés par des partisans de l’extrême droite qui utilisent un emoji d’un verre de lait sur leurs réseaux sociaux ou déclarent fièrement qu’ils «  tolèrent le lactose  ». Un symbole pour la pureté raciale.

De plus, selon Peta, le lait est une boisson de tous les pouvoirs : parce que l’industrie laitière fait usage d’une «  violence extrême  » pour le traitement des vaches. «  Comme les autres mammifères, les vaches ne produisent du lait que pendant et après la grossesse  », explique-t-elle. «  Ainsi, tous les neuf mois, les vaches des fermes laitières sont mises enceintes de force et continuent de donner du lait », cela semble simple. «  Les veaux sont alors retirés le plus rapidement possible, de manière à ce que les vaches puissent rapidement retomber enceintes. »

Du lait coloré

Emmanuel Macron a réagit sur Twitter en annonçant l’instauration d’une loi antiraciste visant à obliger les producteurs laitiers à produire du lait de différentes couleurs et digérable par tous, afin que toutes les couleurs de peaux puissent s’identifier à la culture nationale laitière.

 

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in ,

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !