Jean-Luc Mélenchon braque le président de l’Assemblée Nationale pour qu’il le note « présent »

Jean-Luc Mélenchon braque le président de l’Assemblée Nationale pour qu'il le note « présent »

Ce jeudi, Jean-Luc Mélenchon à pointé une arme sur Richard Ferrand, en exigeant d’être noté  présent à toutes les prochaines séances de l’Assemblée Nationale.

La presse a véhémentement commenté ce fait divers filmé, ou un élève a braqué sa professeur avec un pistolet factice, pour que cette dernière notifie sa présence aux cours. Les faits se sont déroulés jeudi matin, et la vidéo à tourné sur les réseaux sociaux. On a appris ce dimanche que le jeune a été mis en examen.

Mais il a eu le temps de faire des émules, jusque sur les bancs de l’Assemblée Nationale. A la fin de la session de jeudi soir, le président Richard Ferrand s’est retrouvé dans la salle vide avec une arme pointée sur lui. Le braqueur n’est autre que Jean-Luc Mélenchon, qui est inexplicablement un peu nerveux depuis quelques jours. Il a menacé le président de l’Assemblée, le sommant de le noter présent à toutes les prochaines séances, qu’il séchera pour régler ses problèmes judiciaires récents.

L’assiduité des députés au Palais Bourbon fait constamment débat en politique, et le leader de la France Insoumise ne peut se permettre de voir son image écornée par un manque flagrant d’assiduité.
Le Palais étant vide au moment des faits, l’action menaçante de Mélenchon est passée pratiquement inaperçue. A cette heure, Richard Ferrand n’a pas encore porté plainte. Si il se décidait à le faire, cela pourrait compliquer un peu plus les prochaines semaines de Jean-Luc.

Un article proposé par Heudebert

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !