Les députés votent la « loi Jacqueline Sauvage » autorisant les femmes battues à assassiner leurs maris violents

Les députés votent la "loi Jacqueline Sauvage" autorisant les femmes battues à assassiner leurs maris violents

Ceci est un article satirique : ne tuez personne !

Les députés de la commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la légitime défense des femmes victimes de violences conjugales, dite « loi Jacqueline Sauvage », ont en effet voté ce jeudi un amendement qui prévoit l’autorisation d’assassiner son conjoint violent sous certaines conditions. Elle s’inscrit dans le cadre d’un expérimentation d’une durée de trois ans. L’amendement prévoit que le ministre chargé de la protection des femmes fasse un bilan de l’expérimentation avant le 30 septembre 2021.

« Cette loi expérimentale permettrait d’éviter des procès inutiles pour toutes les femmes qui assassinent un mari qui l’a bien mérité, a plaidé avec succès Marie Lagale, auteure de l’amendement. Pour cette députée LReM, cette loi permettra aux victimes de violences conjugales de pouvoir se défendre équitablement.

Certaines conditions

Pour pouvoir assassiner légitimement leurs conjoints, les épouses violentées devront pouvoir prouver qu’elles étaient battues plus de trois fois par semaine pendante une période d’au moins dix ans. L’assassinat devra respecter les conventions de Genève, et le consentement du conjoint décédé devra être fourni aux autorités.

Ceci est un article satirique : ne tuez personne !

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in ,

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !