Aïd-el-Kébir : de + en + de légumes sacrifiés en France par les musulmans végans

Aïd-el-Kébir : de + en + de légumes sacrifiés en France par les musulmans végans

Fêter l’Aïd-El-Kebir sans manger de mouton. C’est le choix de musulmans et végétariens qui ont décidés de sacrifier des légumes à la place des moutons. Ils voient dans le végétarisme une pratique plus progressiste et rigoureuse de leur religion.

Ce mercredi  est un jour important pour la communauté musulmane. C’est aujourd’hui que se déroule la fête de l’Aïd-el-Kébir, l’une des plus importantes célébrations.

L’Aïd prévoit le sacrifice d’un animal, le plus souvent un mouton mais aussi parfois un agneau ou une chèvre. Ce sacrifice sert à prouver et à célébrer la foi des musulmans. Dans les pays d’origine de la fête, le sacrifice se fait traditionnellement à la maison et en famille. Il se fait dans de bonnes conditions et dans le respect de l’animal pour qu’il souffre le moins possible.

Une fête qui trouve son origine à la fois dans le Coran et la Bible. Les deux livres religieux relatent l’histoire d’Abraham, ou Ibrahim, qui devait sacrifier son fils pour obéir aux désirs divins. Mais un ange a remplacé son enfant par un animal. Voilà pourquoi aux quatre coins du monde, cette célébration s’appelle la fête du sacrifice et les croyants tuent un animal, mouton, chèvre ou vache selon un rite spécifique.

Afin que les musulmans végans et végétariens puissent eux aussi observer ce rite et éviter que certains n’égorgent un mouton malgré leurs convictions végétariennes, un réseau d’abattoirs temporaires de légumes  a été mis en place, qui respecte le sacrifice halal des légumes. Mais ce rituel n’est pas obligatoire : certains peuvent le remplacer par des dons. Car la fête s’inscrit sous le signe du partage et de la solidarité envers les plus nécessiteux.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !