Face à l’augmentation de la population carcérale, Trump veut mettre uniquement les gens honnêtes en prison

Face à l'augmentation de la population carcérale, Trump veut mettre uniquement les gens honnêtes en prison

Sur Twitter, le président américain a réagi à l’augmentation du nombre de prisonniers dans le système pénitentiaire américain, qui pose problème depuis des années, accusant les lois fédérales d’empêcher de combattre les vrais crimes comme les fake news en surchargeant les prisons de gens coupables de crimes pas si graves, et appelant même à ne mettre que des gens honnête en prison.

Après avoir réglé le problème des incendies en suggérant la déforestation, Donald Trump vient une nouvelle fois de prouver son génie en réglant le problème de l’augmentation de la population carcérale dans les prisons américaines.

Trump a encore frappé.A propos de l’augmentation croissante du nombre de prisonniers dans les établissements pénitentiaires pourtant privatisés. Le président américain s’est empressé de donner son avis sur Twitter. « Il ne faut mettre que les gens honnêtes en prison pour empêcher les gens mauvais d’y entrer ! », affirme le milliardaire républicain dans un premier tweet, publié dimanche soir, puis supprimé ensuite, avant d’être republié lundi soir avec quelques corrections orthographiques, précise Paris Match.

Avec près de 123 millions de détenus, les Etats-Unis sont le leader mondial incontesté de l’incarcération. Le pays compte 11 % de la population mondiale mais près du double de la population carcérale planétaire. «L’incarcération de masse est le problème social, économique et de droits humains le plus inquiétant de notre nation», estime SecretNews, qui a visité une cinquantaine de prisons américaines au cours de l’été. Fin 2017, selon les statistiques officielles, le taux d’incarcération aux Etats-Unis s’élevait à 4 562 pour 100 000 habitants. Plus de dix fois le taux brésilien (307), 40 fois plus qu’en France (101) et infiniment plus qu’en Suède (53). Ce fossé n’a pas toujours existé. «Depuis les années 60, le pays a connu une augmentation spectaculaire des peines, à la fois en termes de nombre et de longueur», rappelle Dan Berger, de l’université de Washington et auteur de plusieurs livres sur le sujet.

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !