2500 migrants ont profité du match France-Belgique pour accoster discrètement à Marseille

2500 migrants ont profité du match France-Belgique pour accoster discrètement à Marseille

Les fonctionnaires qui surveillent nos côtes, et plus précisément le port de Marseille sont désormais avertis. La lutte conte les clandestins qui envahissent notre pays est un combat de tous les instants.

Surement occupés à regarder la demi-finale contre les belges, nos fonctionnaires n’ont pas vu plusieurs embarcations de fortunes entrer dans le port de Marseille et laisser ses occupants mettre pied-à-terre dans la cité phocéenne. Ce n’est qu’une heure après le coup de sifflet final du match, que les douaniers ont repérés les esquifs vides accrochés aux embarcadères.

Impossible de retrouver trace des migrants, qui se sont rapidement dispersés.

Si cette énorme bévue venait aux oreilles des passeurs, on peut redouter que lors de la finale, des dizaines de milliers de migrants ne tentent de rentrer illégalement en France.

Génération Identitaire vient d’annoncer qu’elle recherchait des volontaires, pour renforcer la surveillance de nos frontières pendant la finale du mondiale.

Si vous êtes patriotes et désirez enrayer l’invasion des migrants, envoyez un message sur la page de Génération identitaire, qui ne manquera pas de vous recontacter.

Un article proposé par Heudebert

heudebert-de-la-biscotte-doree-1 2500 migrants ont profité du match France-Belgique pour accoster discrètement à Marseille

Journaliste freelance, depuis qu’il a quitté l’établissement psychiatrique où il était interné domicilié.
Le fait qu’il trempe sa plume dans le vitriol l’oblige à prendre certaines précautions pour rédiger ses articles. Les bredouillantes disgressions oiseuses d’Heudebert de la Biscotte Dorée

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire