Des gardes de la Maison Blanche séparent une migrante de son enfant lors d’un check-up

Des gardes de la Maison Blanche séparent une migrante de son enfant lors d’un check-up

Sur ordre de leur président, les forces de l’ordre américaines effectuent de nombreux contrôles surprises, afin de repérer les méchant migrants qui osent bafouer le droit sur l’immigration des États-Unis.

L’indignation monte parmi certains américains qui déplorent les nouvelles méthodes employées par l’administration, notamment celle qui consiste à séparer les enfants de leurs parents, même quand les progénitures ne sont que des bébés.

Et comme au temps glorieux de la milice française tentant de débusquer les juifs pendant l’occupation allemande, les policiers américains ne ménagent pas leurs efforts et contrôlent jusqu’aux portes de la Maison-Blanche. Et cet excès de zèle s’est avéré payant, puisqu’ils ont réussi à appréhender une migrante slovène qui tentait avec sa progéniture, une audacieuse entrée au sein même du QG du président.

L’enfant a tout de suite été arraché à sa mère, et les deux clandestins ont été envoyés dans des camps séparés jusqu’à ce qu’un juge statue sur leur sort.

Nous ne connaissons pas l’identité de cette migrante, nous n’avons d’elle que cette photo, prise par une caméra de sécurité au moment où elle tentait de pénétrer dans la Maison Blanche

Un article proposé par Heudebert

heudebert-de-la-biscotte-doree-1 Des gardes de la Maison Blanche séparent une migrante de son enfant lors d’un check-up

Journaliste freelance, depuis qu’il a quitté l’établissement psychiatrique où il était interné domicilié.
Le fait qu’il trempe sa plume dans le vitriol l’oblige à prendre certaines précautions pour rédiger ses articles. Les bredouillantes disgressions oiseuses d’Heudebert de la Biscotte Dorée

SecretNews est un média parodique collaboratif libre et indépendant réunissant plusieurs contributeurs. + d’infos
Nous suivre sur Facebook ou sur Twitter
Nous écrire : [email protected]
Proposer un article dans le Groupe SecretNews

Réagissez à cet article, les commentaires sont sous les publicités

▼▼▼


Ajouter un Commentaire