Scandale : le fichier d’adresses Parcoursup vendu à des entreprises de publipostage

Scandale : le fichier d’adresses Parcoursup vendu à des entreprises de publipostage

Le site d’orientation Parcoursup, qui remplace cette année le chaotique APB a vite saturé dès mardi soir. Les quelques 800 000 étudiants se sont jetés sur la nouvelle appli qui va gérer leur destinée.

Si globalement, le nombre de lycéens obtenant au moins une réponse est largement supérieur que l’année dernière, il n’en reste pas moins qu’une majorité se retrouve sur des listes d’attente plus ou moins longue, avec tout le stress que cela laisse présager pour les candidats.

Et pour ne rien arranger, nous apprenons par une source proche du gouvernement que le fichier d’adresse des 810 000 étudiants aurait été revendu à des entreprises de publipostages.

Sur une proposition du président Macron, ces adresses ont été mises à disposition d’entreprises à des fins publicitaires, afin d’aider les entreprises ambitieuses à faire marcher l’économie du pays.

Cette vente de fichiers permettra également d’amortir les couts astronomiques de mise en place de la plateforme estudiantine.

Le Ministère de l’enseignement reste sourd à nos sollicitations et se refuse à aucun commentaire. Mais si l’information venait à être confirmée, nous serions devant un nouveau scandale de violation de données privées.

Laurent Wauquiez a réagi avec virulence, dénonçant les pratiques sournoises d’un gouvernement mercantile au service du capitalisme libéral.

Les autres leaders de l’opposition ne vont pas tarder à lui emboiter le pas pour fustiger ce gouvernement, plus au service de l’entreprise que du citoyen.

Les pauvres étudiants devront gérer, en plus du stress, un afflux de mails et courriers publicitaires qui encombreront leurs boites aux lettres.

Bon courage à tous !

Un article proposé par Heudebert