Bientôt des chômeurs pollinisateurs pour remplacer les abeilles

Bientôt des chômeurs pollinisateurs pour remplacer les abeilles

Plusieurs projets de remplacement des abeilles sont en phase de développement. Le dernier en date vient de Pôle Emploi et du ministère du travail.

Muriel Pénicaud, la ministre du travail, vient d’annoncer, que face à la disparition des abeilles, elle avait déposé un projet de loi pour utiliser des chômeurs afin de polliniser les récoltes et assurer par la même son approvisionnement en fruits et légumes.

Ces chômeurs équipés de caméra et de capteurs repéreraient les fleurs, prélèveraient le pollen et le transporteraient. Ils seraient même capables de vérifier que la pollinisation a bien réussi.

Ils pourraient faire de la pollinisation mais ils ne serviraient pas qu’à ça. Ils pourraient explorer des zones dangereuses, transmettre des images grâce à leur mini-caméra ou aussi repérer de pollutions grâce à leurs capteurs.

Ces chômeurs rémunérés 1/4 de SMIC auront leurs poils enduits d’un gel ionique, c’est à dire chargé électriquement, et qui va attirer le pollen, le capturer. Ensuite ils vont le transporter et le déposer sur d’autres pistils. Ce gel a en plus la capacité de changer de couleur en fonction de l’environnement dans lequel il se trouve. C’est un sorte de camouflage, les chercheurs craignant que ces chômeurs pollinisateurs soient attaqués par d’autres insectes.

A bientôt pour une dégustation de miel de chômeurs …

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !