L’UICN inscrit les journalistes russes sur la liste des espèces en voie d’extinction

L’UICN  inscrit les journalistes russes sur la liste des espèces en voie d’extinction

L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature est une ONG internationale qui évalue le niveau de menace sur les différentes espèces. Malheureusement, notre ère moderne et productiviste est nocive pour nombres d’animaux et la liste des espèces menacées s’allonge démesurément. Le mois dernier beaucoup se sont émus à l’annonce du décès de Sudan, le dernier rhinocéros blanc.

Cette semaine, L’UICN tire une nouvelle fois le signal d’alarme. Avec le tragique décès accidentel d’un journaliste russe tombé de son balcon, c’est toute l‘espèce que est menacée d’extinction.

L’ONG estime qu’il ne doit pas rester plus de 17 spécimens en liberté. Certes. Le gouvernement russe s’opiniâtre, pour sauvegarder cette race, à en maintenir un certain nombre en captivité, et refuse même de nous indiquer le lieu de détention, afin de protéger cette espèce. Malheureusement, on n’a jamais enregistré de cas de reproduction en captivité, et l’espoir de les sauvegarder repose sur les quelques journalistes russes sauvages, difficilement repérables depuis l’avènement de Monsieur Poutine à la tête de la nation.

Le braconnage, la pollution et quelques accidents malencontreux risquent bien de précipiter l’extinction d’une espèce pourtant protégée. Qui sera le prochain sur la liste ? le cheminot à poil dur, le zadiste fétidus, le journaliste intègre ?

Un article proposé par Heudebert

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.