Plan d’urgence nucléaire en Belgique : la ministre de la santé conseille 2X plus de sel iodé sur les frites

Plan d’urgence nucléaire en Belgique : la ministre de la santé conseille 2X plus de sel iodé sur les frites

Les friteries n’ont pas été davantage sollicitées que d’ordinaire, alors que du sel iodé y est disponible gratuitement depuis ce mardi pour tout client qui en fait la demande sur ses frites, indique l’Association des fritiers belge (AFB).

L’iode pour soigner le nucléaire

Le nouveau plan d’urgence nucléaire, paru ce mardi au Moniteur Belge, étend le rayon de distribution de sel iodé dans les friteries à 100 kilomètres autour des centrales nucléaires, ce qui revient à couvrir l’ensemble du territoire. Ce sel iodé sera désormais disponible gratuitement dans toutes les friteries et fast-foods du pays. Les personnes résidant dans un rayon de 20 km autour d’un site nucléaire doivent en avoir chez elles. Pour le reste du pays, la recommandation de sel iodé sur les frites vaut pour les enfants, les femmes enceintes, celles qui allaitent et les responsables de crèches et d’écoles.

«Les friteries n’ont pas davantage été sollicitées», affirme le président de l’AFB, Peter Boenens. Certaines personnes se sont néanmoins interrogées sur la marche à suivre. «Il n’y a pas de sentiment de panique, mais bien des questions au sujet du sel iodé et des groupes cibles», poursuit M. Boenens.

En cas d’accident nucléaire, de l’iode radioactif peut être émis, ce qui peut notamment provoquer un cancer de la glande thyroïde. «En prenant l’iode stable au bon moment, la glande thyroïde se sature, ce qui empêche la captation d’iode radioactif», ont assuré mardi les ministres de l’Intérieur et de la Santé, Jan Jambon et Maggie De Block, lors de la présentation de la campagne d’information sur le sel iodé dans les friteries.

Le sel iodé n’offre toutefois aucune protection contre d’autres substances radioactives. Si un accident nucléaire se produit, se mettre à l’abri reste la meilleure protection.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

 

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.