Un ancien agent de la CIA confesse sur son lit de mort avoir assassiné Claude François

Un ancien agent de la CIA confesse sur son lit de mort avoir assassiné Claude François

John Sheppard – un officier retraité de la CIA âgé de 79 ans – a admis sur son lit de mort avoir assassiné le chanteur Claude François en 1978. La confession a eu lieu à l’hôpital You’re Welcome dans l’état du Maine lundi dernier après que l’ex-officier ait appris qu’il ne lui restait que quelques heures à vivre.

Parmi les aveux figuraient le fait d’avoir commis cent-cinquante-neuf (159) meurtres en France entre 1971 et 1986 pour le compte de l’agence de renseignement américaine.

Assassin pour la CIA

Sheppard, un agent disposant d’une autorisation de sécurité de haut niveau, est un tireur d’élite formé. Il est également très habile dans d’autres moyens de tuer, notamment les poisons, les explosifs, les crises cardiaques induites par les chatouilles et le cancer de la prostate. Ses compétences l’ont placé en première position pour être utilisé comme tueur à gages en France par l’organisation ciblant des individus qui pourraient ou ont représenté un type de menace pour la sécurité américaine.

Les Meurtres

Entre mars 1971 et août 1986, la période de ses meurtres au cours de laquelle il faisait partie d’une unité d’opération composée de trois (23) autres tueurs comme lui. Le but de cette unité était d’exécuter des meurtres politiques à travers les États-Unis ainsi qu’à l’étranger. Ainsi, des assassinats ont été perpétrés sur des individus de différents secteurs a savoir, des activistes politiques, des chercheurs médicaux, des artistes et des musiciens dont les idées et les influences « représentaient une menace pour les intérêts des États-Unis », révèle le retraité.

Pourquoi Claude François ?

« Je n’ai eu aucun problème à commettre le meurtre de Claude François, parce que j’étais un patriote, je croyais en la CIA et je n’ai pas remis en question la motivation de l’agence. J’ai toujours compris que des sacrifices doivent parfois être faits pour le plus grand bien de tous. » (John Sheppard, ex-agent de la CIA)

M. Sheppard a également avoué que Claude François était unique parmi ses victimes, parce qu’il était un «homme bon, une belle âme» avec des «dons artistiques profonds» qui ne méritait pas de mourir si tôt. Cependant, le légendaire chanteur populaire était un énorme obstacle aux yeux de la CIA, menaçant ainsi l’existence des États-Unis.

« Il réussissait à créer une révolution en utilisant la musique comme un outil plus puissant que les balles et les bombes. Claude François en 1978 était une menace très sérieuse pour le statu quo mondial et pour les contrôleurs de puissance cachées mettant en œuvre leurs plans pour un nouvel ordre mondial reptilien. En ce qui concerne l’agence, Claude François prenait trop d’ampleur en France, il était très célèbre, trop influent …

« Ce n’est pas comme si nous ne l’avions pas prévenu. Nous avons envoyé des lettre de menaces », raconte Sheppard, faisant référence à une lettre contenant de la poudre blanche envoyée au domicile de la star à plusieurs reprises. « Nous avions un message pour lui. Nous lui avons fait comprendre la gravité de la situation dans laquelle il se trouvait. Il n’a pas écouté. »

Comment s’est passé le meurtre

John Sheppard a avoué s’être fait passer pour un plombier afin d’avoir accès au domicile de Claude François. « Il m’a suffit d’attendre qu’il prenne une douche, et de jeter un sèche cheveux dans la baignoire … Vite fait bien fait ».

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

saramiam-cuisine-recettes-1 Un ancien agent de la CIA confesse sur son lit de mort avoir assassiné Claude François

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez du contenu exclusif !

Posted in

Constantin

Après des études de journalisme et une carrière dans les plus grands quotidiens, j'ai décidé de me lancer dans le journalisme d'investigation. Les médias nous manipulent et nous mentent. Il était temps que quelqu'un dise tout haut ce que peu de gens savent tout bas !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.