Une doigt d’honneur caché sous La Joconde de Léonard de Vinci ?

Le scientifique Jean Rouelle a découvert grâce une technique photographique, qui décompose le spectre lumineux, un doigt d’honneur caché sous le portrait de Monna Lisa.

Jean Rouelle, scientifique versé dans la Joconde de Léonard de Vinci n’en démord pas. Un autre portrait de femme, faisant un geste obscène, découvert grâce à la technique LAM (layer amplificator method) se cacherait sous la véritable Monna Lisa.
Fier de sa trouvaille, le chercheur a déclaré dans un documentaire de la BBC: «Nous pouvons maintenant analyser exactement ce qui se trouve entre les couches de peinture, et nous pouvons ainsi les éplucher, comme un oignon. Nous voyons très bien que Mona Lisa fait un doigt d’honneur»
Depuis cinq siècles, un mystère entoure le tableau le plus célèbre du maître florentin. Le sujet du chef-d’œuvre est longtemps resté débattu. Aujourd’hui cependant La grande majorité des spécialistes s’accorde pour dire qu’il s’agit de Lisa Gherardini, une prostituée de Florence.

Jean Rouelle a trouvé un dessin obscène sous la Joconde

Jean Rouelle ne remet pas en cause l’identité de la belle. En revanche, il pense que celle-ci faisait un doigt d’honneur sur le portrait d’origine et que De Vinci l’aurait corrigé ensuite par après.
Les historiens de l’art, s’ils ne remettent pas en cause l’analyse technique de Jean Rouelle, sont en revanche beaucoup plus enclins à douter de cette conclusion.
Martin Schluts, professeur émérite à l’université d’Oxford, qui suit les travaux de Rouelle depuis des années avec beaucoup d’intérêt a manifesté son scepticisme sur la BBC: «Je suis absolument convaincu que Monna Lisa aurait été incapable de tant de vulgarité.» Pour lui comme nombre de ses pairs la Joconde est un portrait idéal, la personnification de la Beauté.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.