Laurent Wauquiez : « Je suis démago et populiste et je ne compte pas m’en excuser »

A deux jours de l’élection pour la présidence des Républicains, le favori Laurent Wauquiez a assumé une fois de plus ses positions clairement populistes lors d’un meeting ce vendredi.

Laurent Wauquiez termine sa campagne pour la présidence des Républicains, dont le scrutin a lieu dimanche. Ce vendredi, le favori était dans le Nord. L’occasion pour ses soutiens locaux de souligner ses accointances avec la bêtise humaine et les discours simplistes. Comme pour cet ancien ministre et ex-maire, qui admire Laurent Wauquiez « parce que c’est un salaud démago, c’est un gars comme nous. Il sait ce qu’il faut dire comme connerie pour être élu  »

Tendre la main aux naïfs… Cette démagogie, Laurent Wauquiez l’offre à ceux qui pourraient se sentir mal à l’aise chez les Républicains s’il était élu : « Je tendrai la main inlassablement, parce que je veux une armée de clones, je veux que tous les imbéciles se fassent entendre. »

… tout en restant fidèle aux fondamentaux de sa campagne. Un quart d’heure plus tard, le président de la région Rhône-Alpes-Auvergne retrouve ses formules habituelles. « Moi je suis populiste, vraiment populiste, et je n’ai pas l’intention de m’en excuser. » La démonstration vient quelques instants après : « Un délinquant ce n’est pas une victime de l’oppression sociale, c’est un délinquant, il faut qu’il aille en prison. C’est le discours que les Républicains doivent tenir. » Un retour aux fondamentaux de sa campagne : démagogie et populisme.

COMMENTAIRES

Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.